M2 : présentation

Objectifs et description de la formation

Le Master Histoire du droit et des institutions – Institutions coutumières et gestion de conflits, co-habilité avec les Universités de Poitiers et de La Rochelle, permet aux étudiants d’acquérir d’une part une culture historique et juridique approfondie, d’autre part une capacité d’analyse et de compréhension des relations entre droit et société, grâce au recul offert par l’approche historique.

La formation se compose d’un tronc commun assuré à Poitiers durant le semestre d’automne et d’une spécialisation, assurée à l’Université de Limoges durant le semestre de printemps, consacrée à la gestion des conflits dans les sociétés coutumières, thème de recherche développé depuis une quinzaine d’années au sein de l’OMIJ et plus spécialement de l’Institut d’Anthropologie Juridique (IAJ).

Le Master permet un approfondissement dans les matières fondamentales de l’histoire du droit et des institutions, en insistant sur une approche anthropologique du droit. Au centre de la formation, la rédaction d’un mémoire s’appuie sur l’acquisition des méthodes de la recherche et de l’utilisation des fonds d’archives et documentaires.

Les liens développés avec les universités étrangères ainsi que la tenue régulière des Journées d’Histoire du Droit de Limoges et de manifestations scientifiques organisées conjointement avec les Universités de Poitiers et de La Rochelle permettent aux étudiants d’intégrer un large réseau de chercheurs français et étrangers. Les liens sont également fréquents avec les étudiants inscrits dans d’autres spécialités du Master Droit privé européen.

 

Compétences et savoirs acquis

Connaissances approfondies en histoire du droit et des institutions,

• Maîtrise des méthodes de la recherche et capacité à présenter sous différentes formes (exposé écrit ou oral, mémoire…) les résultats de la recherche, compétences susceptibles d’être réinvesties dans toute activité ou toute fonction,

• Capacité d’analyse et de compréhension de systèmes normatifs variés.

 

Débouchés professionnels

Parmi les débouchés traditionnels des formations en histoire du droit, figurent les carrières de l’enseignement supérieur et de la recherche, accessibles à l’issue d’une thèse de doctorat. Le Master Institutions coutumières et gestion de conflits offre également un complément de formation utile aux étudiants effectuant un doctorat dans un autre domaine du droit.

Cette formation constitue aussi un atout pour les étudiants se destinant aux concours de la fonction publique, en particulier ceux réclamant, outre des connaissances juridiques, une solide culture générale : magistrature (nationale et internationale), conservation du patrimoine, métiers des archives et des bibliothèques… Elle permet l’accès aux professions de la justice et du droit (avocat, huissier, conseiller juridique…), ainsi qu’à divers métiers nécessitant également une culture générale approfondie (journalisme, documentation…).

 

Poursuite d’études

Le Master Institutions coutumières et gestion de conflits permet une poursuite d’études par un doctorat en histoire du droit.

 

Public

Formation initiale, continue et permanente

 

Prérequis obligatoires

Les étudiants doivent être titulaires d’un master 1 de droit ou d’un autre master (AES, sciences politiques…) à condition de disposer de connaissances suffisantes en droit et en histoire du droit. Une sélection est effectuée sur dossier.

Un jury examinera les demandes relatives aux procédures de VES, VAE ou VAP.

 

Modalités d’inscription (et/ou de sélection)

Informations générales sur les dossiers de candidature, date limite de dépôt des candidatures, relevés de notes…

Secrétariat du Master Institutions coutumières et gestion des conflits
Faculté de Droit et des Sciences Economiques
32 rue Turgot, B.P. 3126
87031 Limoges Cedex 1

Tél 05 55 34 97 36

Courriel : fdse.master-droit@unilim.fr